Politique

UDPS : Tshibala succède à E. Tshisekedi

Il n’y a plus de vide désormais à la tête de l’UDPS. Le Premier ministre Bruno Tshibala est ainsi élu Président national de l’UDPS. Il succède à cet effet au Feu président Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Par conséquent, ce premier parti de l’Opposition congolaise se dote d’un nouveau leadership, et a enfin trouvé un remplaçant à son leader charismatique, plus de dix mois après sa disparition.

Ouvert le jeudi 07 décembre 2017 à Kinshasa, le tout premier congrès extraordinaire de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social), parti cher au Feu leader de l’Opposition congolaise, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, s’est clôturé ce dimanche 10 décembre 2017 dans l’après-midi. Lequel congrès a été marqué l’élection du nouveau président du parti, plus de dix mois après la disparition du « sphinx de Limete ».

Quatre candidats étaient ainsi en lice. Parmi lesquels, le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe, ancien secrétaire général adjoint du parti. A l’issue de ce vote à main levée, les congressistes ont jeté leur dévolu sur la personne du Chef du Gouvernement d’union nationale.

Ainsi, sur 487 votants, le candidat Bruno Tshibala a reçu 483 voix, un candidat ayant désisté en sa faveur. Et les 4 voix restantes ont été partagées par les deux autres candidats, Kabulungu Tshimpumpu Sylvain (1 voix) et  Ndinga Alfred (3 voix).

Par conséquent, le Premier ministre Bruno Tshibala est élu à la majorité écrasante, Président national de l’UDPS. Il succède donc à ce poste, le docteur Etienne Tshisekedi wa Mulumba, leader historique de cette première force de l’Opposition congolaise.

Bruno Tshibala est ainsi appelé, selon les résolutions de ce congrès extraordinaire de l’UDPS, à mettre en place, le plus rapidement possible, toutes les autres structures nationales du parti. Voilà pourquoi, aussitôt investit par le Conseil national provisoire du parti (CNP), structure ayant assuré le leadership du parti provisoirement, le nouveau président national de l’UDPS a annoncé dans son mot de circonstance, que la nouvelle direction politique du parti devrait déjà se réunir dans les heures qui suivaient la clôture du congrès.

Ce, en vue de traduire en actes, les résolutions de ces assises du congrès extraordinaire de l’UDPS tenu pendant trois jours au Centre féminin Maman Antoinette Mobutu, sis 13ème Rue Limete industriel (où s’est tenu le congrès ordinaire de l’UDPS sous Etienne Tshisekedi).

Tshibala promet de récupérer le siège du parti et des obsèques dignes à Tshisekedi

D’abord, M. Bruno Tshibala a exprimé sa « profonde gratitude » pour ce choix historique porté à sa personne en lui confiant cette haute fonction politique, tout en promettant de faire tout ce qui est à son possible pour ne pas décevoir les membres de l’UDPS. Il s’est ainsi engagé à s’impliquer activement pour que soient organisées des obsèques dignes de son lider maximo Etienne Tshisekedi.

Comme lors de toutes ses adresses à ses camarades du parti, le premier Ministre Bruno Tshibala, héritier politique d’Etienne Tshisekedi, a encore lancé ce dimanche son appel à l’unité de tous les membres de l’UDPS. « Il faut entamer et amplifier la réunification du parti… Aujourd’hui, plus qu’hier, l’UDPS a besoin de tous ses enfants », a-t-il déclaré. Et d’ajouter, « Je suis prêt à me rendre à pied ou à vélo, pour rencontrer tout enfant de l’UDPS, où qu’il se trouve, afin de le ramener à la maison ».

Dans ce même ordre d’idées, le Président de l’UDPS Bruno Tshibala a déclaré que le parti a aussi besoin de tous ses membres fondateurs et pionniers. Pour lui, l’UDPS doit se réunir davantage afin de se mettre en ordre de bataille en vue d’affronter les prochaines échéances électorales.

Et en sa double casquette de Premier ministre de la Rdc et du président de l’UDPS, Bruno Tshibala a promis aux Congolais les meilleures élections de leur histoire récente. « L’UDPS n’est pas à vendre… Notre cher parti ne fera alliance avec aucune force politique corrompue », a-t-il dit.

Bruno Tshibala, l’actuel leader de l’UDPS, promet encore de tout mettre en œuvre pour que la nouvelle direction politique du parti puisse se servir, avec tous les services du parti, de l’immeuble abritant le siège de l’UDPS, situé sur le petit boulevard à la 11ème Rue Limete Résidentiel. Puisque, a-t-il affirmé, cet immeuble qu’il baptise « immeuble Etienne Tshisekedi », est un patrimoine du parti que son prédécesseur Etienne Tshisekedi avait acquis avec l’argent du parti.

Le président de l’UDPS a ainsi salué la contribution et la participation des femmes et des jeunes pour la dynamisation du parti. Et il s’est réjouit du fait que lors de ces assises du tout premier congrès extraordinaire de l’UDPS, tout s’est bien passé et sans incident.

Et, Bruno Tshibala a appelé tous ses camarades de l’UDPS à soutenir l’Accord politique du 31 décembre 2016. D’autant plus que l’UDPS dirige aujourd’hui le Gouvernement d’union nationale, lequel est issu de cet accord. « Les vendeurs d’illusions ne savent pas ce qu’ils cherchent », a dit le Premier ministre Bruno Tshibala.

Du contexte du congrès

Pour rappel, l’UDPS a organisé du jeudi 07 à hier dimanche 10 décembre 2017, son tout premier congrès extraordinaire du parti autour du thème central : « Normalisation, réconciliation et revitalisation de l’UDPS pour la conquête démocratique du pouvoir ». La mission essentielle était de pourvoir à la succession, au poste du président du parti, laissé vacant à la suite du décès, le 1er février dernier, de l’opposant historique Etienne Tshisekedi.

A l’ordre du jour il y avait l’adoption des statuts et règlement intérieur amendés, et surtout, l’élection d’un nouveau président du parti. L’enjeu majeur de ce grand rendez-vous de haute portée politique était donc de combler le vide juridique créé par la disparition du « sphynx de Limeté ». Et ce, conformément aux articles 26 et 29 des statuts de l’UDPS. Tous les cadres de l’UDPS, de la capitale comme ceux des provinces du pays, ont pris part à ces assises.

Ce congrès a été convoqué par le Conseil national provisoire du parti (CNP), structure assurant provisoirement le leadership du parti, mise en place à l’issue du dernier conclave de l’UDPS, tenu du 29 novembre au 1er décembre courant. La mission de ce CNP qui était de préparer et convoquer ce congrès extraordinaire, a donc pris fin à l’installation du nouveau président du parti élu par ce congrès extraordinaire, M. Bruno Tshibala.