Développement

Le SNHR s’emploie à réhabiliter l’adduction d’eau potable de Mikonga II

Depuis plus de deux ans, les habitants du quartier Mikonga II dans la commune de la N’Sele à l’Est de la ville-province de Kinshasa, sont privés d’eau potable. Ce, suite à une panne au niveau de la pompe immergée du forage de l’unité de production d’eau potable de ce quartier périphérique de la capitale congolaise. Mais à ce jour, cette population de la banlieue kinoise peut enfin pousser un ouf de soulagement.

Tenez, sur fonds propres du Gouvernement de la République, le Service national de l’hydraulique rurale (SNHR), sous tutelle du Ministère du Développement rural, s’emploie depuis quelques jours, à réhabiliter cette adduction d’eau potable mise en œuvre il y a plusieurs années avec la BCECO. Le go des travaux a été donné il y a plus d’une semaine par le ministre Justin Bitakwira. C’était en présence du secrétaire général ad intérim au Développement rural, M. Georges Koshi, et du directeur national a.i du SNHR, l’Ir Richard Bilaka.

Ces travaux de réhabilitation de l’unité de production d’eau potable de Mikonga II seront réalisés à deux étapes selon la disponibilité financière que le Gouvernement de la République met à la disposition de ce service technique de l’administration du développement rural. La première enveloppe perçue couvre les travaux de développement de puits, de vérification et de réparation du réservoir ainsi que l’achat et l’installation d’une pompe immergée neuve.

La seconde étape va consister sans doute à la réhabilitation de la partie réseau hydraulique.

Pour ces premiers travaux, le SNHR n’a rien laissé au hasard. Ce qui explique la présence dans ce chantier, des techniciens de la direction nationale et ceux de la coordination provinciale et surtout, d’un camion citerne et d’un grand compresseur porté sur un autre camion pour développer ce puits de 76,5 mètres de profondeur, en abandon pendant plusieurs années.

Ainsi, l’on apprend que tous les ingrédients sont réunis pour que la population de cette partie de la capitale congolaise ait, à nouveau, accès à l’eau potable dans les 10 jours qui suivent. Accueilli avec faste par les mamans de Mikonga II pour avoir tenu promesse, Justin Bitakwira qui a procédé au lancement officiel desdits travaux, a déclaré que l’accès à l’eau potable est une priorité pour tout gouvernement responsable. Ce, avant d’appeler les bénéficiaires à un bon usage de ces infrastructures en réhabilitation.

Au nom des bénéficiaires, le responsable de la structure de gestion de cette unité de production d’eau potable n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude à l’endroit du ministre Bitakwira, et à travers lui, à tout le Gouvernement d’union nationale. A en croire le n°1 du Développement rural, son agenda prévoit d’autres sites tels que le Lycée Luila dans le Kongo central, qu’il a visité il y a quelques semaines, la commune de Kisenso à Kinshasa et tant d’autres, à travers le pays.

Il sied d’indiquer en outre qu’en rapport avec l’épidémie de cholera déclarée dans plusieurs provinces du pays, le SNHR est disposé à réagir rapidement en donnant à la population une eau de qualité et en quantité suffisante, une fois les moyens lui sont donnés par le Gouvernement de la République et les partenaires.