Monde Politique

Vente d’immigrants en Libye : le gouvernement congolais se dit prêt à rapatrier ses concitoyens s’ils se trouveraient victimes

Le gouvernement de la République démocratique du congo,  s’est dit profondément choqué par les images, diffusées d’Africains originaires du sud du Sahara qui seraient vendus comme esclaves en terre africaine de Libye.

Dans un communiqué, le Vice-Premier Ministre des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a manifesté l’indignation du gouvernement congolais face aux ventes aux enchères de migrants en Libye. Il  estimé que la vente aux enchères publiques de personnes humaines constitue une violation particulièrement grave des droits de l’homme.

Le VPM,  Léonard She Okitundu, demande à l’Union africaine de prendre des mesures idoines pour faire cesser de telles pratiques.

Par ailleurs, il encourage  les autorités libyennes à poursuivre les enquêtes judiciaires afin que les auteurs soient punis. C’est par cette occasion, il a également rappelé  l’ambassadeur de la RDC au pays de Kadhafi,  d’apporter un tas  d’explications fiables à Kinshasa pour que le  processus d’identification et de rapatriement soient  menés, si les Congolais seraient parmi les victimes.

En suite, le ministère des Affaires Étrangères et Intégration Régionale souhaite que la question migratoire soit inscrite à l’idée du jour au prochain sommet Afrique-Europe à Abidjan.