Politique

RDC: LES CONGOLAIS DEBOUT DÉJÀ EN ACTION POUR LA RESTAURATION D’UN ÉTAT DE DROIT LE 31 DECEMBRE

C’est depuis plus d’un mois qu’ils ont entamé leurs différentes actions de terrain. Eux sont les membres du mouvement citoyen, dénommé » Les Congolais Debout », dont l’initiateur est Sindika Dokolo. Le compatriote Sindika est accompagné par des Congolais qui se sont décidés de se réunir autour d’un idéal de justice, de liberté et de dignité pour la RDC. Lequel consiste à conscientiser la population sans aucune différenciation de leurs partis politiques respectifs, des convictions religieuses et sans l’esprit de faire passer au caviar des aborigènes d’ une tribu quelconque se trouvant dans une circonscription à laquelle l’état congolais exerce son pouvoir, pour les initier aux méthodes et pratiques du respect de la constitution par une lutte authentiquement pacifique et judicieuse enfin d’ imposer l’alternance comme prévoit l’article 64 de la constitution.
Cette disposition constitutionnelle donne le pouvoir de coercition à tout congolais notamment de faire échec à toute personne qui prend et exerce le pouvoir en violation des textes constitutionnels.

Cependant pour y arriver à la matérialisation de leur objectif, dont l’idée maîtresse est de mettre dehors  ceux qui sont incompétents à gouverner mais qui exploitent canaillement le pays comme des prédateurs, ceux qui affament le peuple, qui massacrent la population, qui appauvrissent les familles congolaises, les vouant à l’érrance et à la mendicité et qui détruisent l’éducation des jeunes congolais leurs adversaires potentiels permanents, Les Congolais Debout résidant au pays, ont commencé des activités de terrain.
Ces activités entre autres, SALONGO ET MARCHE DE SANTÉ.

Lancées depuis le mois de septembre dernier, les activités de terrain ont enregistré une adhésion massive de la population congolaise en général et de Kinshasa en particulier qui s’imprègne de jour en jour et davantage.

Le « SALONGO », lancé par Les Congolais Debout, ne consiste non seulement de rendre à Kinshasa ses lettres de noblesse de  » Kin-la-belle ». Mais aussi, cela constitue un signal fort de la détermination qui anime ces congolais d’assainir l’espace politique le 31 décembre prochain.

Pour la journée du samedi 28 octobre dernier, nous nous sommes déplacés vers tous les neuf sites du programme d’action du mouvement « Les Congolais Debout » en vue de nous imprégner de la réalité du terrain. Ces activités de terrain se sont déroulées dans neuf sites dont huit consacrées pour le Salongo dans les communes suivantes: Kalamu, Lemba, Limete, Masina, Matete, Mont-Ngafula, Ngaliema et Nsele et la seconde consacrée à une marche de santé organisée par les étudiants de l’Université Pédagogique Nationale ( UPN).

1. Kalamu

Située en plein coeur de Kinshasa, la commune de Kalamu est l’une des nombreuses communes, qui n’a pas vu des grandes réalisations des Politiques publiques.

Vu la souffrance atroce devenant de plus en plus éléphantesque, ces contribuables congolais passés aux oubliettes, se sont mobilisés tous azimuts, ce samedi 28 octobre,vers 7 heures du matin, pour balayer les rues et ramasser tous les déchets jonchant l’avenue Simba située dans le quartier Kimbangu.

En voulant procéder de cette manière, Les Congolais Debout de cette commune,veulent faire savoir que l’ère de la mal gouvernance est finie et la nouvelle ère est celle de la sanction positive et négative des gestionnaires de la chose publique.

2. Lemba

L’opération Salongo a eu lieu à Lemba-Terminus, précisément au Pont Bawumba qui relie la commune de Lemba et à celle de Ngaba.
Nonobstant les eaux sales et les émanations nauséabondes des égouts et caniveaux, aucun obstacle n’a empêché la réalisation de la mission des équipes des Congolais Debout. Une mission dont l’axe de base consistait à enlever des tas d’immondices se trouvant le long des trottoirs et de ce pont.

Après une forte concentration à l’ouvrage, les eaux stagnantes ont bel et bien été canalisées. Cette implication prouve à suffisance combien le peuple est déterminé à balayer d’un revers de main le système néfaste instauré en RDC, afin que
les politiques de développements soient mises en œuvre pour sauver la majorité de la population longtemps meurtrie.

3. Limeté
Les Congolais Debout habitant dans la commune de Limete, ont comme le samedi 21 octobre, ont balayé les lieux et dégagé les immondices qui s’accumulaient.

4. Matete

C’est depuis 6 heures ici que Les Congolais Debout de Matete se sont mis debout. Ils n’ont nullement voulu entendre dans leurs lits l’alerte du cop annonçant le matin.
Puisque pour eux, il était impérieux d’en finir avec les immondices qui se sont accumulées pendant plusieurs années à cause de la lâcheté de l’actuel système politique.

 » Nous sommes ici depuis 7 heures, sur l’avenue Kinda pour
détruire des préjugés séculaires, déraciner des habitudes invétérées qui devenaient de plus en plus monstrueuses.
Comme le nécessaire sera fait le 31 décembre prochain » a dit en substance un Congolais Debout de Matete.

5. Masina

Masina précisément à BKTF, les Congolais Debout de cette commune n’en veulent plus de vivre dans un environnement insalubre. Des femmes, nombreuses, ont travaillé de manière assidue. Pendant plus de 4 heures de temps, avec houes, bêches et balais, elles ont travaillé sans plaintes ni gémissements. Elles ont désherbé, balayé et évacué les immondices, tout en chantant des louanges à Dieu, sachant que le 31 décembre le peuple sera libéré de la servitude et de la souffrance qui l’avilissent.

6. Mont-Ngafula

La commune montagneuse de Mont-Ngafula se trouve sur la bonne voie dans le cadre du salongo. Ici, tout au long de l’avenue « Bypass », chaque membre devait prendre sa houe ou sa machette pour couper l’herbe des espaces verts et balayer.

7. Ngaliema

Plusieurs passagers des véhicules particuliers, des taxis, taxis-bus, bus et autres, au vu des activités de salongo menées par les Congolais debout de cette commune se demandaient qui étaient-ils ces gens? D’autres ont cru qu’ils agissaient des membres d’une ONGD ou d’une église de réveil locale. Mais informés que c’étaient les membres d’un mouvement citoyen dénommé Les Congolais Debout, qui veulent imposer l’alternance comme prévoit l’article 64 de la constitution, beaucoup n’ont pas tardé à exprimer leur admiration face à l’ardeur au travail et à l’amour du pays . Car, c’est bien la première fois pour plusieurs de voir un mouvement citoyen en RDC se lancer dans une telle initiative d’intérêt collectif sans différenciation des âges et genres.

Débuté à Laloux, en passant par Météo et autres, les Congolais Debout de Ngaliema ont terminé leur course de Salongo sur l’avenue Okapi.

8. Nsele

Deuxième commune la plus vaste de Kinshasa, Nsele a reçu, samedi 28 octobre, des coups de houes et de balais. Les chariots étaient nombreux et mis à la disposition des Congolais Debout de la Nsele pour l’évacuation des ordures et immondices dégagés de la rue de l’Ecobank et des autres artères.

Une Marche de santé organisée par les étudiants membres LCD de l’UPN

Le samedi 28 octobre, après leurs épreuves de la
2ème session, au moment certains de leurs amis rentraient pour se reposer, eux ils ont organisé une marche de santé
pour améliorer leur forme physique et psychologique, afin que le 31 décembre mettent fin avec le régime politique actuel. Ce dernier instauré depuis plusieurs années, n’arrive pas à
ouvrer des alternatives pour que ces jeunes se rendent compte que l’ étudiant congolais n’est pas un chômeur prolongé.

Les actions de terrain organisées par Les Congolais Debout, servent à expliquer aux masses, de la manière la plus convaincante possible, en quoi Kabila et son système sont les principaux et même les seuls freins à leur épanouissement; pourquoi tant qu’il sera là avec son système, le peuple aura le choix entre la mer Méditerranée et la misère la plus noire et crasseuse à l’intérieur du pays. Une fois qu’il aura intégré cette réalité, et que l’infrastructure de mobilisation sera au point, peu importe les barrières (code électoral verrouillé, armée, police à tailles réelles , fraude, etc.), le peuple trouvera tout seul le chemin de sa libération le 31 décembre prochain.

CELLULE DE COMMUNICATION LCD