Politique

Kasaï Central: la destitution de Kande, est une jalousie qui s’est transformée en haine viscérale ( Djo Malanga)

La destitution de Kande à la tête de la province du Kasaï Central, ne cesse de faire couler beaucoup d’encre et de salive. C’est le cas d’un des dignes fils et jeune leader coordonnateur de Barumbu et jouissant d’une notoriété incontestable au Kasaï Central, M. Djo Malanga. Sans nul doute, ce dernier a pleinement refusé de mettre sa langue dans sa poche pour réagir cette question qui défraie la chronique.

Pour ce jeune leader, les chefs d’accusations portées à l’encontre du gouverneur Alex Kande ne sont pas judicieux.

» Comment peut-on juger une personne dans l’Assemblée provinciale du kasaï Central sur un dossier d’une province qui n’existe plus ? Si c’est le Kasaï Occidental, que viennent faire Mbayi et KANDE qui sont du Kasai Central ? », interroge t-il.

Cependant, ce brave jeune, estime qu’il s’agit tout simplement de la jalousie qui s’est transformée en haine viscérale et en amertume contre le gouverneur Alex Kande.

» Il y a confusion dans les têtes de ceux qui sont animés de mauvaise foi et qui sont animés de haine. Quel est le texte légal qui donne le plein droit à Mbayi du Kasai Central d’aller auditer le Kasaï occidental après le rapport de la commission de démembrement ? L’assemblée provinciale du  Kasaï occidental avait bien autorisé le gouvernement provincial à finaliser le projet et sa lettre existe. Même si cela n’était pas le cas, le projet (crédit) figure aux budgets de 2015 et 2016 votés le premier par le Kasaï occidental et le second par le Kasaï  Central. Autrement dit, le projet et le crédit ont été approuvés par les deux assemblées. En plus, les édits portant budget sont des lois provinciales, donc au dessus de Mbayi et de l’assemblée. Cela veut dire que le débat est clos. Pourquoi a-t-il attendu autant d’année pour n’en parler qu’aujourd’hui ? » , encore une fois  Djo Malanga se plonge sur une série  de questions.

Rappelons que le 04 octobre dernier, sur un suffrage de 17 voix sur les 24 députés que compte l’Assemblée du Kasai Central, Alex Kande à qui les élus reprochent la mauvaise gestion de la province a été destitué de ses fonctions de gouverneur. Au cours de la même plénière, les députés provinciaux ont aussi voté une mise en accusation de l’ancien gouverneur pour détournement des fonds.

Béni Kinkela.

A propos de l'auteur

admin

Ajout commentaire

Cliquer ici pour poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.