Monde Politique

Si Macron en France,ne croit pas en la rue. Certes, Sindika la trouve impérieuse pour restaurer la démocratie en RDC.

Le président français, Emmanuel Macron, lors d’une conférence de presse en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, le 19 septembre 2017, s’est exprimé sur la chaîne américaine CNN.  » Je crois en la démocratie, mais la démocratie ce n’est pas la rue ». Cette phrase fait couler beaucoup d’ encres et de salives dans des pays, auxquels certains de leurs animateurs politiques projettent l’insurrection comme voie pacifique et judicieuse pour sauver la démocratie. C’est notamment le cas de la République Démocratique du Congo, où quelques acteurs politiques, précisément du mouvement, appelé communément Congolais Debout ( CODE) dont Sindika Dokolo est Président.

L’homme d’affaire et gendre du Président Angolais, estime que seule insurrection est la voie pacifique pour mettre fin au régime actuel.

« La démocratie n’est pas la rue quand il y’a élections où le peuple choisit un leader et un projet. En RDC, la démocratie viendra de la rue. », a posté sur son compte Twet.

Signalons que Sindika Dokolo fut parmi des parrains de la réunion dite de « mobilisation citoyenne pour le retour à l’ordre constitutionnel en RDC » tenue à Paris. Qui avait pour principal objectif de « mobiliser les organisations et personnalités congolaises » du pays et de la Diaspora, qui ne sont pas membres des partis politiques, mais engagées dans la recherche des voies et moyens pacifiques de sortie de la crise politique que traverse la RDC.

Beni Kinkela