Non classé

Éducation: scène de panique constatée le lundi à Kinshasa, a fait le vide dans certaines écoles ce mardi 19 septembre

C’était hier, lundi 18 septembre, autour de l’avant midi que certaines écoles de la commune de Lemba et bien d’autres de la capitale, ont été visité par des personnes non identifiées. Ces dernières ont pris d’assaut des écoles pour perturber les cours sous instigations de syndicats des enseignants des écoles publiques, lesquels souhaiteraient qu’une grève générale soit mise en application, en vue de réclamer leurs salaires.

Ces attaques, ont fait précipiter des parents d’élèves en direction d’écoles fréquentées par leurs enfants. En effet, la radio-trottoir annonçait une descente punitive, tantôt des étudiants, tantôt des policiers ou encore d’enseignants grévistes, dans des établissements scolaires en vue de  » corriger  » enseignants, élèves et autres gestionnaires d’écoles réfractaires au mouvement de grève lancé par les Syndicat des Enseignants du Congo. Cette situation est remise au gout du jour,ce mardi 19 septembre.

Bon nombre des bancs des  écoles à Kinshasa, ont été vides. C’est le constat fait par nos journalistes sur terrain. Par exemple à l’école Mont Amba, dans la commune Lemba, l’école à laquelle des élèves ont été précipitamment évacués à l’annonce de l’arrivée d’un fantôme agresseur, le lundi dernier, presque la majorité des élevés n’ont pas manifesté leurs présences. Le même vent a frappé certaines écoles à Kasavubu , à Gombe ,à Masina, à Kintambo, à Ngaliema, à Matete, etc.